Professionnels Particuliers

Chômage : comment résilier son bail ?

Bail Contrat Publié le 14/06/2017
chomage

Mauvaise nouvelle : vous êtes au chômage. Ce coup dur entraîne souvent de nombreuses difficultés à gérer au quotidien. Heureusement, il existe certaines dispositions de la loi permettant de vous faciliter la vie. Ainsi, quand on vient de perdre son emploi ou que l'on subit une perte de revenus inattendue, il est parfois possible de résilier un bail rapidement. On vous explique.

Chômage : le préavis d'urgence

Lors d'une perte de revenus, se loger n'est souvent pas facile. Il est parfois plus judicieux, si l'on est au chômage, de résilier un bail afin de trouver quelque chose de moins cher. Normalement, la durée de préavis d'un bail est de trois mois si le logement est vide. Mais le préavis d'urgence peut ramener cette durée à un mois. C'est par exemple le cas lors de l'obtention d'un premier emploi, lors d'une mutation professionnelle, quand on vient de perdre son emploi ou si l'état de santé explique la nécessité de changer de domicile. C'est aussi le cas si l'on vient de se voir accorder le RSA. Ces cas de figure vous permettent de quitter votre appartement plus rapidement afin d'être soulagé financièrement. Dans ce cas, il vous faudra prévenir votre bailleur de votre chômage à l'aide d'une lettre recommandée avec accusé de réception. Vous pouvez vous servir des modèles à télécharger sur notre site je-resilie.fr. Notez d'ailleurs que la fin d’un contrat à durée déterminée équivaut à une perte d’emploi. C'est donc une raison suffisante pour demander à recourir à un préavis dans l'urgence et résilier un bail.

Perte de revenus : les solutions pour se maintenir au domicile

Être au chômage ne vous oblige pas toujours à quitter votre logement. Vous pouvez, avant toute chose, estimer les droits que vous toucherez et la durée de ceux-ci grâce au site Droit Finances. Cela vous aidera à faire un prévisionnel et à compter dans la durée votre trésorerie. Vous pouvez aussi, si vous êtes dans un secteur où trouver un nouveau travail est facile, opter pour un crédit Cofinoga, afin de vous soulager pour quelque temps et chercher un nouveau poste sereinement pour ne plus être au chômage. L'option du déménagement peut elle aussi être intéressante si vous êtes au chômage. Dans ce cas, vous pourriez opter pour un appartement moins cher en faisant une reprise de bail. Mais avant toute chose, faites bien attention : le préavis d'urgence ne fonctionne que si le chômage est subi. Le locataire ne peut donc en théorie invoquer sa démission ou son départ volontaire en retraite. Mais une réponse ministérielle semble considérer la « rupture conventionnelle » comme conduisant à une perte d’emploi. Il n'est donc pas important de savoir si vous avez négocié votre départ ou s'il a été subit. En revanche, dans le cas d'une démission pure et simple, alors il n'y a rien à faire pour réduire le préavis de votre logement et vous devrez vous plier à la règle des trois mois dans le cas d'une location vide.

MODÈLES DE LETTRES DE RÉSILIATION CORRESPONDANTS
Noter l'article :
LAISSER UN COMMENTAIRE :